Visite du Tombeau Du Christ !

 

j’adore les voyages mais mon portefeuille beaucoup moins, alors, j’adore visiter, virtuellement, certains monuments, villes ou autre . Il existe de très bon sites pour s’ouvrir sur le monde mais là, je suis tombé sur un site épatant par la technique et les prises de vues qui sont surprenantes ! La visite du tombeau du Christ à Jérusalem, comme si vous y étiez, fabuleux !

Alors, un clic sur l’image en dessous et “ cliqué-glissé “ sur les prises de vues, vous en prendrez pleins les mirettes !

BONNE VISITE

images (1)

Une Dance Est Un Poème !

 

 

Where The Hell Is Matt?

Depuis 2005 Matthew Harding fait dancer la planète,

Mais, qui est Matt Harding ??

Un américain, de 32 ans, du Connecticut, qui ne voulait faire qu’une seule chose de sa vie, faire et jouer à des jeux vidéos ! Il y parvint très rapidement et fut très vite reconnu comme designer, puis comme scénariste de jeux vidéos à Brisbane, en Australie !

Mais,

patatras, ça ne suffit plus a Matt !

Matt veut voyager, rencontrer, découvrir, partager …

heureusement, Matt a gagné beaucoup de sous-sous, et oui, ça rapporte les jeux vidéos ! 

J’avoue, même à mon âge, j’en consomme encore … ! oups !

Et V’là not’ Matt parti faire son tour du monde, quand un de ses potes de voyages, qui connaisait ses talents de danseurs  lui dit :

la scène se passe à hanoï ( oui, c’est très important de situer lol ! )

“ Hey Matt ! Viens, on va rigoler, tu te mets là, tu me fait ta super dance, la seule que tu sache faire, et, je te filme !! OK ?? Allez sois cool ça fera un souvenir ! “

2 ans après, Matt créer son site afin de rester en contact avec sa famille et ses amis, diffuse la vidéo et là,

c’est le BUZZZZ de la mort !!

Depuis, Matt dance partout, dans des endroits innattendus comme la zone demilitarisée entre les 2 Corées, dans un simulateur de vol spacial (Névada), au Rwanda, les enfants se mêlent à la ronde, sous l’eau, ou encore avec des danseuses de Bolywood ( 😉 Annie !) !

Je vous accorde que Matt n’est pas le danseur du siècle mais c’est un doux dingue qui me laisse rêveuse … D’un monde, ou nous ferions, tous, la ronde …! sourire !

Allez, j’arrête de jacasser ! Voiciiiiiiiiiiiii :

MAAAAAAAAAAAAATT !!!

  http://vimeo.com/moogaloop.swf?clip_id=1211060&server=vimeo.com&show_title=1&show_byline=1&show_portrait=0&color=ff9933&fullscreen=1

 

"Le style n’est pas une danse, c’est une démarche."

Jean Cocteau

ça vous a plus ??

Alors n’hésitez pas a faire un tour sur le site officiel pour visionner les autres vidéos ou pour savoir ou dance Matt en ce moment !!

Clic

fleche_17

**** MATTHEW HARDING ****

L’Aventure Du Grain De Sable !

 

 

 

 

sable1

Quand la force du monde se calme, quand le monde s’alanguit, moi le grain de sable je perds un peu de ma vie. Alors quand le dernier souffle de vent s’est éteint, je profite des lumières dures, presque aussi dures que moi, et du fond de monseau cristallin j’envoie tous azimuts des grains de lumière.

 

sable2 


Et puis enfin je me glisse subreptice entre ombre et lumière et n’est-ce pas moi ici qui crée cette onde de piquets flexueuse comme le vent ? Vous aviez déjà vu ça ? En tout cas, quand je me repose je le mérite bien, oh oui ! Vous allez voir des aspects autrement plus agités de ma vie…

 

sable4

 

 

Souffle le vent de fou, eh le ouf, t’as pas fini ? Souffle le zef qui décapite tout, le zéphyr démoniaque ou l’autan… qui emporte l’auvent… ah ah ah… ici point d’alizés mais des ventsments qui après avoir causé des naufrages s’obstinent au ravage des épaves. autrement plus agités de ma vie…

 

sable5

sable6

 
 
 

De poupe en proue, moi je vous le dis, il ne restera bientôt plus que des planches, ou peut-être juste des âmes de marins qui ont guerroyé jusqu’au bout. Guerroyer… Là-bas je le vois, le blockhaus que je burine, moi le sable emporté par le vent. Oui je vous le dis, à la fin des temps, il ne restera plus que le paysage. Et moi le grain de sable, j’aurai sans doute disparu aussi, à moins que la vie ne devienne plus douce…

 

sable7

Ah oui, la douce langueur des pas qui claquent sur le bois avant d’aller câliner sur la plage. Sur la plage, dans le sable, eh ! C’est moi le grain de sable qui voit tout qui entend tout et qui rouleboule, à moins que ne ce soit votre tête qui tourneboule ? Ah oui, sur d’anciens naufrages, quand à force de vent et de grains de sable il ne reste que des épaves, votre cœur peut chavirer encore.

 

sable8

sable9

 
 
 

Alors j’applaudis, moi le grain de sable, et j’accueille vos pas vos ébats vos émois. Je me sensme prendre la patine des secrets et voyez-vous… je vous accompagnerai loin, collé dans une inaccessible couture de vos chaussures !

 

***************

 

Photos : Bruno Mercier

Texte : Didier Vereeck

 

***************

C’est beau !